Accueil     |     Les fruits     |     Les légumes     |     Les autres aliments    |     Accès au club      
alimentation anti cancer

LES AGRUMES

Nous connaissons tous les agrumes comme source de vitamine C. Mais leurs intérêts ne s'arrêtent pas là.

Des études faites à travers le monde ont montré un lien entre la consommation d'agrumes et la diminution du risque (de 40-50%) de développer certains cancers surtout ceux touchant l'oesophage, la bouche, le larynx et le pharynx.

Les agrumes sont les seuls végétaux à contenir en quantité importante une variété de polyphénols aux effets anticancéreux, antioxydants et anti-inflammatoires, appelée flavanoïdes.  De nombreuses études ont mis en évidence le fait qu'ils pouvaient ralentir la prolifération de plusieurs lignées de cellules cancéreuses et diminuer la croissance des métastases

Ces études ont été corroborées par des analyses en laboratoire ayant identifié les polyphénols et les terpènes (aussi présents dans les agrumes), comme des molécules ayant l'aptitude d'agir sur les processus responsables du développement du cancer.


Autre avantage des agrumes : les limonoïdes qui pourraient entraîner l'apoptose de certaines cellules cancéreuses.

 
Comment les consommer ?

La peau et la partie blanche de l'écorce des agrumes contiennent le plus de flavanoïdes et de limonoïdes. On peut consommer la peau râpée, saupoudrée sur du riz, pâtes, salades, céréales... ou séchées ou en infusion. Dans la mesure du possible, préférez les agrumes bio, surtout si vous consommer l'écorce.

Le jus et les pépins contiennent aussi des flavanoïdes et limonoïdes en quantité non négligeable.

Les flavanoïdes sont absorbées par l'organisme très rapidement. Ils peuvent apparaître dans le plasma sanguin dès 20 min après leur absorption et sont complètement éliminés après 24h. Leur consommation doit donc, dans la mesure du possible, être quotidienne.

Toutefois, selon une étude ¹, une consommation d'agrumes de 1 à 4 portions par semaine permettrait de réduire les risques de cancers du tube digestif et de la partie supérieure du système respiratoire.

Une étude populationnelle suggère qu'une consommation quotidienne d'agrumes et de thé vert (à raison d'au moins un tasse par jour), améliorerait considérablement la diminution des risques de cancers.

 ¹ Bae JM, Lee EJ, Guyatt G. Citrus fruit intake and pancreatic cancer risk: a quantitative systematic review. Pancreas 2009;38:168-74.

 

Les principaux flavonoïdes des agrumes:
* Hespéritine: permettrait d'inhiber la prolifération des cellules cancéreuses, aide à la stimulation du système immunitaire améliore l'élasticité, le tonus des vaisseaux sanguins, baisse la pression artérielle et le cholestérol LDL.
* Eriocitrine : prévient l�augmentation des dommages reliés au stress oxydatif et pourrait induire l'apoptose de cellules leucémiques.
* Nobiletine : pourrait aider au ralentissement de la croissance des tumeurs et métastase
* Naringènine : prévention du cancer, favorise la baisse du cholestérol LDL.
 


Quelques chiffres


Quantité d'hespéritine dans les agrumes
Fruits Teneur en
mg / 100g
Citrons 27,9
Oranges 27,25
Orange sanguine 13,12
Jus d'orange 5,52

 
Quantité de naringènine dans les agrumes
Fruits Teneur en
mg / 100g
Pamplemousses roses 32,64
Pamplemousses blancs 21,34
Oranges 15,32

Copyright 2011 - 2021 � All Rights Reserved